-eler


-eler

⇒-ELER, suff.
Suff. formateur de verbes diminutifs ou fréquentatifs.
A.— [À partir d'une base verbale du 1er groupe, correspond à -illare] V. aussi craqueler, gratteler, grommeler, harceler, panteler... :
bosseler (de bocer, -ier, XIIe s. « former une bosse »), verbe trans. « Former des bosses ». Ces entassements de rocs gris jetés pêle-mêle, qui (...) bossellent les pentes (TAINE, Notes Paris, 1867, p. 251)
dégoutteler, verbe intrans. « Tomber gouttelette par gouttelette ». Les sangles dégouttelaient de sang (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 193)
greneler (de grener), verbe trans. « Marquer une surface de petits grains » (d'apr. LITTRÉ)
sauteler, verbe intrans., vx. « Sautiller, faire une suite de petits sauts ». On entendit sauteler la flamme de la bougie (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 204)
venteler, verbe intrans. « Flotter rapidement au vent ». Son pennon, qu'il ventèle, est loque! (MORÉAS, Sylves, 1896, p. 31)
B.— [À partir d'une base nom. le plus souvent en -eau, -el, -elle] :
agneau (XIIe s.) > agneler (fin XIIe s.)
bottel (XIVe-XVIIe s. « petite botte ») > botteler (1328)
cordeau, cordelle (fin XIIe s.) > cordeler (1512)
cuveau (XIIe s.) > cuveler (1758)
dentelle (XIVe s. « petite dent ») > denteler (1554)
monceau (1160) > amonceler (XIIe s.)
pomel (1160) > (se) pomeler (1560)
Étymol. et Hist.
A.— Étymol. Issu du lat. -illare qui avait déjà une valeur diminutive (titillare, vacillare...) ou créé secondairement sur le suff. -el, -eau/-elle (cf. rem. supra).
B.— Vitalité et productivité
1. Vitalité
a) Dans qq. cas l'analyse des dér. est compliquée par le sens vx du verbe de base (cf. harceler, panteler) ou par l'amuïssement d'une partie du suff. (cf. branler > brandeler).
b) Finales homophones :
appeler (1080 du lat. appelare « aborder », de pellere « pousser »)
atteler (fin XIIe s. du lat. pop. attelare formé d'apr. protelum « attelage (de bœufs) », avec changement de suff., de telum « javelot, aiguillon »)
celer (Xe s. du lat. celare)
chanceler (1080 du lat. cancellare avec évolution sémantique obscure)
ensorceler (XIIe s., p. réfection de ensorcerer, de sorcier, -sorcerius de l'anc. plur. sorts)
épeler (fin XIe s., d'apr. appeler; du francique spellôn « raconter »)
étinceler (1160, du lat. scintilla devenu par métathèse stincilla)
geler (XIIe s., du lat. gèlàre)
2. Productivité. Le suff. -eler est fort peu productif au profit d'autres suff. diminutifs ou fréquentatifs tels que -iller, etc. Ainsi sautiller a supplanté sauteler, comme ventiler remplace venteler.
Prononc. et Orth. Orth. du radical en [] des verbes en -eler ds Ac. 1932 et LITTRÉ, d'après GREV. 1964, § 628; chaque verbe est suivi de deux mentions relatives, dans l'ordre, à Ac. et à LITTRÉ; nature des mentions : elle, èle, elle ou èle (s'il y a hésitation), non admis (à la nomenclature de l'ouvrage en cause), orth. non précisée. Agneler : elle, èle; amonceler : elle, elle; anneler : elle, elle; appeler : elle, elle; atteler : elle, elle; bateler : orth. non précisée, orth. non précisée; bosseler : elle, elle; botteler : elle, elle ou èle; bourreler : elle, elle; bretteler : non admis, elle ou èle; canneler : elle, elle ou èle; capeler : non admis, orth. non précisée; carreler : elle, elle; celer : èle, èle; chanceler : elle, elle; chapeler : elle, elle; ciseler : èle; elle ou èle; congeler : èle, èle; cordeler : non admis, elle; craqueler : non admis, elle; créneler : elle, elle; crételer : non admis, orth. non précisée; cuveler : orth. non précisée, elle; débateler : non admis; elle; débosseler : non admis, elle; décapeler : non admis, elle; décarreler : elle, elle; déceler : èle, èle; décerveler : non admis, non admis; décheveler : non admis, elle; défardeler : non admis, orth. non précisée; déficeler : elle, elle; dégeler : èle, èle; dégraveler : non admis, elle; démanteler : èle, èle; démuseler : elle, elle; déniveler : elle, elle; denteler : elle, elle; dépuceler : orth. non précisée, elle; désensorceler : elle, elle; dessemeler : non admis, elle; dételer : elle, elle; détonneler : non admis, elle; ébiseler : non admis, elle; écarteler : èle, èle; écerveler : non admis, elle; écocheler : non admis, elle; embreler : non admis, èle; embotteler : non admis, elle; emmanteler : non admis, èle; emmuseler : non admis, elle; empasteler : non admis, orth. non précisée; empenneler : non admis, elle; s'encasteler : orth. non précisée, èle; enchanteler : orth. non précisée, elle; enficeler : non admis, elle; engrumeler : elle, elle; enjaveler : elle, elle; ensorceler : elle, elle; épanneler : non admis, elle; épeler : elle, elle ou èle; épinceler : non admis, orth. non précisée; étinceler : elle, elle; fardeler : non admis, non admis; ficeler : elle, elle; fuseler : non admis, orth. non précisée; gabeler : non admis, elle; geler : èle, èle; grappeler : non admis, orth. non précisée; gratteler : non admis, elle; greneler : orth. non précisée, elle; griveler : elle, èle; grommeler : elle, elle; se grumeler : elle, elle; harceler : elle, èle; javeler : elle, elle; jumeler : orth. non précisée, elle; marteler : èle, èle; modeler : èle, èle; morceler : orth. non précisée, elle; museler : elle, elle; nickeler : orth. non précisée, èle; niveler : elle, elle; oiseler : non admis, elle; paisseler : non admis, elle; panteler : orth. non précisée, elle; peler : èle, èle; se pommeler : orth. non précisée, elle; rappeler : elle, elle; râteler : orth. non précisée, elle; réatteler : non admis, orth. non précisée; receler : èle, èle; regeler : èle, èle; renouveler : elle, elle; ressemeler : orth. non précisée, elle; ruisseler : elle, elle; sauteler : non admis, non admis; taveler : orth. non précisée, elle; tonneler : non admis, elle; tourteler : non admis, non admis.

Encyclopédie Universelle. 2012.